C'est ce qu'aurait dit notre prof de physique lors d'une colle dans la semaine. Ambiance.

Rage

Cette semaine, c'était un petit peu le marathon de la survie. Tout a commencé dès mardi où pour la première fois, j'ai failli sécher involontairement ma colle. Pensant qu'elle avait lieu mercredi, je suis parti du lycée tranquillement quand quelques minutes plus tard, j'ai reçu un appel avec le prof de physique au bout du fil, pas forcément très content. Heureusement, j'ai pu revenir en colle et je m'en suis pas trop mal sorti (il m'a notamment dit que j'étais "corticalement avantagé"), même s'il a re-signalé que je n'apprenais pas mon cours.

Mais le plus impressionnant fut sans conteste le cours de SII de jeudi. Il faut savoir que l'année a bien repris et que, pour ma part en tout cas, il est difficile de pouvoir tout faire. Il y a également une amie qui a failli craquer car elle était énervée du fait de ne pas pouvoir tout finir. Quoiqu'il en soit, nous arrivions normalement en cours de SII ce jeudi quand le prof a dit "Asseyez-vous et montrez-moi ce que vous deviez faire pour aujourd'hui, je vais mettre une note de gueule". Dans notre groupe, ce fut l'hécatombe. Tout le monde s'est prit un 0, sauf une. Elle a eu 3. A la pause, notre prof est allé voir le prof de physique (celui qui a inspiré le titre) et aurait crié pendant la colle qu'il donnait : "MAIS ILS BOSSENT PAS !!!".

Et pour bien terminer la semaine, on avait un devoir de physique hier. Au programme : électricité (pas trop raté) et thermodynamique de MPSI. Ceux qui connaissent mes compétences en la matière doivent donc savoir comment je m'en suis sorti. Cette année, on peut beaucoup mailer les profs, je crois que je vais le faire car il va bien falloir comprendre la thermo. Et sinon, pour l'autre devoir de physique dont je parlais dans un autre billet, j'ai eu 3,8 et termine dans les 5 derniers de la classe. C'est cool les prépas, hein ? ;-)